Archives de Catégorie: Envoi

Ici vous trouverez les articles et témoignages écrits par : les jeunes français que nous avons envoyés à l’étranger.

Training « leadership » en Pologne

J’ai souvent lu des commentaires et des articles sur les retours d’expérience après un training ou un échange de jeunes en Europe. Souvent, les superlatifs ne manquent pas, et j’ai toujours voulu savoir ce qui ravissait tant les cœurs.

Durant le mois de juin et pour une semaine, j’ai eu ma réponse. Un seul mot pour décrire cette atmosphère : magique. Nous étions d’Irlande, de Pologne, de Grèce, de Lettonie, d’Estonie de Turquie ou de France. Nous parlions une même langue, partagions des valeurs communes, et très vite, à travers les différentes activités, nous avons développé une solidarité et des affinités, qui ont conduites à de nouvelles et belles amitiés.

Le training était basé sur ce qu’était le rôle de Youth Leader. A travers des réflexions et des jeux, par la méthode learning by doing, nous avons appris à être plus à l’écoute, gérer un groupe, ses attentes et ses frustrations, amener chacun à donner le meilleur de lui même et permettre à tout le monde de trouver sa place. Exemple d’activité : à 20, les yeux bandés dans un gymnase, nous devions tenir une corde et nous coordonner afin de former un carré parfait. Après une heure à discuter stratégie et à la mettre en place, nous avons retiré les bandeaux pour constater que nous avions réussis l’épreuve. Nous avons réussi, en petits groupes, à 20 ou seuls, à nous surpasser et à réussir des choses que l’on pensait impossible. Et cette même satisfaction, ce contentement quand on comprend qu’on l’a fait, on a réussi, ensemble.

C’est avant toute chose une aventure humaine. L’anglais n’est pas notre langue maternelle, mais elle est le lien qui nous relie aux autres. Chacun faisait de son mieux pour communiquer, souvent dans un anglais impeccable. Alors si tu lis ces lignes, n’hésite pas à contacter Eurocircle, prend un rendez-vous et pars à l’aventure !

Samir Akacha

Publicités

SVE à Balchik, Bulgarie

SVE à Balchik, BULGARIE

International Short-film festival IN THE PALACE

– 1er au 30 juin 2011 –

Avant de partir :

« Hein ?! La Bulgarie !?! Mais qu’est-ce que tu vas aller faire là-bas ? ».

Voilà ce que nous ont dit  la plupart de nos amis, à nous, huit volontaires du Sud de la France, lorsque nous leur avons dit que nous partions faire un service volontaire pour un festival de court-métrage au bord de la mer noire. Tant que l’on dit « festival », « cinéma », « au bord de la mer », « tout frais payés », on fait rêver les gens. Mais « Bulgarie »… ça crée comme un bug dans le visage de l’autre. Et pourtant, la Bulgarie est un pays qui gagne à être connu.

En dehors de deux personnes qui s’étaient rencontrées lors d’un précédent échange, aucun de nous ne se connaissaient. Nous étions, trois filles et cinq garçons français entre 18 et 25 ans, aux profils très différents, et c’est directement à l’aéroport de Marseille que nous nous sommes tous retrouvés pour la première fois. C’est drôle d’ailleurs, car maintenant j’ai l’impression de les connaître depuis toujours.

Pendant le séjour :

Pendant un mois, nous avons donc participé à l’organisation du festival de court-métrage « IN THE PALACE », à Balchik. Le festival ne durant qu’une semaine, nous avons passé les deux premières plutôt tranquillement. Notre travail consistait essentiellement à sympathiser avec tous les volontaires, souvent au bord de la piscine ou dans un bar, et à réfléchir et mettre en place des « secret parties » qui auraient lieu pendant le festival.

Concrètement, cela consistait en quelques sessions brainstorming en équipe, et en un peu de travail manuel dans une villa abandonnée. Nous avons également travaillé autour de la communication pour le festival, en collant des affiches dans toute la ville, en réalisant une photo de groupe (cf. ci-dessus) et en allant à la rencontre des locaux pour réaliser des interviews filmées.

Durant le festival, nous étions répartis en plusieurs groupes avec des tâches particulières. Certains s’occupaient d’accueillir les invités à l’aéroport, d’autres s’assuraient que le jury avait tout ce qu’il désirait, d’autres encore étaient « door keeper » ; certains ont présenté les films au public, d’autres ont pris des photos etc. Niveau hébergement et nourriture, tout était pris en charge. Il y a eu quelques rebondissements et nous avons mangé beaucoup de concombres, mais au final c’était très bien !

Après !

Le retour a été à la fois déprimant et génial. Terrible, parce qu’on a quitté des personnes dont on se sentait vraiment très proches, sans savoir quand on aura l’occasion de les revoir. Déprimant aussi parce que c’est comme sortir d’une petite bulle, d’une petite parenthèse, et retourner à une vie qui, en comparaison, paraît un peu monotone (tout le monde parle français et on revoit des têtes connues tous les jours ! Mais est le défi, la surprise, l’inattendu ?)… Mais c’est aussi génial parce qu’on revient changé. « Là-bas je me suis pas pris la tête, j’étais juste moi. Et j’ai réalisé qu’en fait, quand j’étais moi-même, ça passait carrément ! », disait un de mes nouveaux amis marseillais. D’avoir passé du temps dans un environnement totalement nouveau, dans lequel il n’y a pas d’étiquette, pas de passé et pas de futur, ça rend plus confiant, ça fait grandir. On réalise aussi qu’une jeune Jordanienne, qu’un jeune Géorgien ou que de jeunes Bulgares ont globalement les même envies, problèmes, et aspirations que nous. Ca donne envie de repartir pour aller rendre visite à toutes ces personnes et voir leur pays qui a l’air tellement fantastique (alors que franchement, jusqu’ici, je n’avais jamais envisagé la Géorgie comme un lieu potentiel de villégiature…).

Echange de jeunes « Youth challenging aging » au Portugal

Du 18 au 26 juin, un échange de jeunes a été organisé à Nisa au Portugal sur le thème du dialogue intergénérationnel et de la lutte contre la discrimination envers les personnes agées. Des participants de plus de 6 nationalités : France, Italie, Espagne, Turquie, Lituanie, Bulgarie et Portugal se sont rencontrés durant cet échange. De nombreuses activités de type kayak, randonnée, soirées interculturelles, échanges et activités avec des personnes agées du village, débats sur l’exclusion… ont été organisées. Durant le dernier week-end, les jeunes ont eu l’occasion de découvrir Lisbonne.

Témoignage de Corentin, participant à l’échange :  » L’échange au Portugal m’a permis de me confronter à d’autres cultures, de découvrir un nouveaux pays, ou bien encore de partager des moments avec des personnes âgées isolées. Des occasions rares, des instants précieux. Avoir la possibilité de combiner tous ces facteurs rend une semaine bien trop courte comparer à tout ce qu’on a apprendre de cette Interculturalité.
L’échange a également fais grandir ma soif de découverte. Il faut parfois prendre des risques et aller se confronter à l’inconnu pour se rendre compte réellement de l’immense diversité de notre planète. »

Bonjour à tous !!!

Je m’appelle Gaëlle et je viens d’arriver en Slovénie, à Slovenske Konjice, village de 5000 habitants environ dans le nord-est du pays.

Me voilà partie pour travailler dix mois au sein de MCDD Patriot en tant que SVE, un centre d’informations jeunesse qui accueille des jeunes de 15 à 29 ans venant des villages alentours. J’avais envie de partir découvrir un autre pays en Europe, d’avoir une nouvelle expérience à l’étranger et de poursuivre ma découverte du monde associatif.

Avec quatre autres volontaires de Turquie et de Lettonie, nous formons une équipe disposée à mettre en place des projets et des ateliers avec les jeunes de la région. Au programme : concerts, soirées-cinéma, ateliers artistiques, conférences, cours de langue et bien d’autres choses encore sont proposés aux jeunes.

Pour le moment, je prends le temps de découvrir mon nouvel environnement ; ma mission ne commencera réellement qu’à partir de début février où plusieurs événements auront lieu, tels qu’une série de manifestations culturelles à l’occasion de la Journée de la Culture en Slovénie, le 8 février, et la reprise du projet des « Jeunes ambassadeurs du dialogue interculturel ».

A bientôt !

Alex et Chloé au Bénin !

Bonjour à tous !

Nous avons attéri il y a maintenant presque 3 mois au coeur de l’Afrique, au Bénin ! Nous sommes maintenant bien habitués au climat tropical, à la nourriture locale et aux insectes démesurément grands 😉 et nous sommes déjà en grande partie déconditionnés de la société de consommation et de l’individualisme européens !

Nous sommes hébergés en famille d’accueil pour s’immerger complètement dans cette culture africaine pour un grand voyage au coeur de l’humain, sans stress et sous le soleil !

Nous vivons à Abomey-Calavi au bord du lac Nokoué et, peut-être grâce à nos origines marseillaises, nous nous sommes découverts pêcheurs en herbe…

Nous proposons des séances de sensibilisation sur la contraception, le paludisme, l’hygiène et la scolarisation auprès des femmes en milieu rural mais également de la sensibilisation à l’écologie dans les collèges. On adore l’ambiance des villages : l’accueil, la simplicité de l’échange, les sourires et les chants, c’est magique !

Belle route à vous..

Alex et Chloé

Alex pêche à la nasse (petit piège à poissons) :

IMGP0005

Alex pêche au filet (avec quelques difficultés…) :

IMGP0011

Chloé rame (avec quelques difficultés aussi !) :

P1000291

La maison (siège de l’asso et lieu de vie d’Alex) :

P1000537

Chant à la fin de la sensibilisation dans un village sur pilotis : « Sô Ava » :

SoAva

Alex en bomba (tenue traditionnelle africaine) :

P1000442

Arsène Lupin alias Fofo, le singe de la maison :

P1000267